Bannière
Bannière
Bannière
Bannière

Avant la Guinée, le roi Mohammed VI entame sa tournée africaine par le Ghana

  • PDF

Le Ghana est la première étape de la visite africaine qu’entame jeudi le roi du Maroc, deux semaines après le retour du royaume au sein de l’Union africaine.


« Cette visite s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations bilatérales qui lient notre pays aux Etats du continent », a indiqué l’agence de presse MAP, citant un communiqué du ministère de la maison royale, du protocole et de la chancellerie.


Le communiqué annonce qu’après le Ghana, le souverain marocain se rendra dans plusieurs pays africains, sans préciser lesquels.


La presse marocaine évoque la Zambie, le Mali, le Kenya, la Côte d’Ivoire et la Guinée. Mohammed VI s’était rendu début février à Juba pour sa première visite officielle au Soudan du Sud, avant d’effectuer une visite privée au Gabon.


Fin janvier, les chefs d’Etats africains, réunis en sommet à Addis Abeba, ont entériné la réintégration du royaume au sein de l’UA, une décision considérée comme une « victoire » par la diplomatie marocaine.


Le Maroc avait officiellement demandé à réintégrer cette organisation que Rabat avait quittée en 1984 pour protester contre l’admission de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), qui revendique l’indépendance du Sahara occidental.


Ex-colonie espagnole, le Sahara occidental est contrôlé depuis 1975 par le Maroc. Le Front Polisario, soutenu par l’Algérie, milite pour l’indépendance et réclame un référendum d’autodétermination, alors que Rabat propose comme solution une large autonomie sous sa souveraineté.


Ces derniers mois, le Maroc a mené une offensive diplomatique en Afrique, marquée par des visites de Mohammed VI dans plusieurs pays du continent et la signature d’accords et de conventions.


Avec AFP