Bannière
Bannière
Bannière

Le gouverneur de Labé veut la prochaine fête tournante de l’Indépendance

  • PDF

Le gouverneur de la Région Administrative (RA) de Labé, Sadou Keïta préconise l’envoie, avant fin 2017, d’une délégation vers le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (ATD), Général Bouréma Condé, en vue de poser la candidature de Labé auprès du président Alpha Condé, pour l’organisation de la prochaine fête tournante de l’anniversaire de l’Indépendance nationale de la République de Guinée, rapporte le correspondant Régional de l’AGP.



Cette mission sera composée, dit-il, de tous les administrateurs territoriaux de la Région (préfets et maires), ainsi que des représentants de la notabilité.


Le gouverneur de Labé a fait cette annonce, la semaine dernière, devant le ministre de l’ATD, en présence de l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en Guinée, Dennis Hankins. C’était à l’occasion d’un forum régional organisé à Labé par le comité de suivi de la mise en œuvre de l’Accord politique du 12 octobre 2016.


«Au moment où le chef de l’Etat désignait Mamou, il y avait un développement déséquilibré entre Mamou et Labé. Les infrastructures de Mamou étaient très en retard par rapport à celle de Labé. Cela a motivé l’orientation de la fête nationale de l’Indépendance vers Mamou.


Maintenant là, nous avons fait beaucoup de débats. Il faut nécessairement, mais pas obligatoirement, que Labé abrite cette fête. Il faudrait qu’on envoie une délégation pour dire à monsieur le président de la République, qu’aujourd’hui nous sollicitons que cette fête soit délocalisée à Labé.


C’est pourquoi, je vais mobiliser tous les préfets, tous les maires, toute la notabilité, pour aller rencontrer le ministre de l’ATD avant décembre pour poser la candidature de Labé», a expliqué le gouverneur à cet effet.


Réagissant à ces propos du gouverneur de Labé, le ministre de l’ATD, Général Bouréma Condé a prévenu, que plusieurs autres localités du pays, ayant le même droit que Labé, sont dans la compétition.


«Au même moment que c’est le droit de Faranah, de Kindia et les autres Régions qui n’ont pas abrité cette fête et qui sont dans la compétition, c’est aussi un droit pour Labé de demander à ce que la fête nationale de l’indépendance soit délocalisée dans sa région. Si le président de la République donne à Labé c’est bien, mais s’il ne donne pas aussi ça n’a rien de méchant», a indiqué le ministre.


Source : AGP