Bannière
Bannière
Bannière

Les riverains du dépotoir de Dar-Es-Salam refusent de partir

  • PDF

Sommés de quitter les environs de la décharge de Dar-Es-Salam, dans la commune de Ratoma, à Conakry, les occupants concernés opposent un refus catégorique. A moins de 24h de l'expiration de la date butoir la tension est à son paroxysme.

 

Les riverains de ce grand dépotoir refusent de quitter au motif qu'ils n'ont pas où déposer leurs sacs une fois partis.

 

Ils exigent des indemnités qui leur permettrons de se trouver de nouveaux logements avant de déguerpir.

 

Dans un communiqué rendu public le 7 mai dernier, le gouverneur de la ville de Conakry, le Général Mathurin Bangoura intimait à ces occupants de quitter les lieux au plus tard le 10 mai. Et que passé ce délai, une vaste opération de déguerpissement et de sécurisation des lieux allait être enclenchée.

 

Rappelons qu'en août l'année dernière, un éboulement de déchets aux alentours de cette décharge avait fait 9 morts.

 

Par Mamady Fofana