Bannière
Bannière
Bannière

Grève des enseignants : Deux morts dès la première journée !

  • PDF

La première journée de la grève déclenchée par la branche syndicale conduite par Aboubacar Soumah s'est soldée lundi par deux morts. Le gouvernement a regretté ce bilan et annoncé l'ouverture d'une enquête.

 

Les officiers de police judiciaire commis à la tâche auront pour mission de déterminer les circonstances dans lesquelles les deux victimes ont trouvé la mort.

 

En attendant, le gouvernement a précisé tard hier nuit dans un communiqué que l’une des victimes a été tuée par balle tandis que la seconde est morte par suite d'un accident de la circulation.

 

 

La première journée de la grève a entrainé une perturbation dans le système éducatif du primaire et du secondaire à Conakry et en province.

 

Le Secrétaire général du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée, Aboubacar Soumah, a regretté les décès enregistrés, avant de se féliciter de la réussite de la première journée.

 

"La grève a été une réussite à 100%. De Conakry jusqu’à Yomou, de Kamsar jusqu’à Lola, toutes les préfectures ont suivi", a-t-il dit dans une interview accordée à Guineenews.org. "On continue la grève tant qu’on n’est pas satisfait, même si une tierce personne plaide en faveur du gouvernement, on ne va pas suspendre le mot d’ordre tant qu’on n’est pas satisfait", a-t-il ajouté.

 

Le gouvernement guinéen pour sa part a invité les acteurs à "privilégier l’intérêt supérieur des élèves et à reprendre le chemin des cours".

Par Mamady Fofana