Bannière
Bannière
Bannière

Macenta : Extradition des présumés auteurs de l’assassinat de Assata Sangaré

  • PDF

Les présumés auteurs de l’assassinat de Assata Sangaré ont été arrêtés, mercredi, 18 octobre 2017, à Vonjama au Libéria et extradés à Macenta, avant d’être conduits à la Sûreté de Kankan en République de Guinée, rapporte le correspondant préfectoral de l’AGP à Mandiana.

 

A rappeler, que c’est dans la nuit du 03 au 04 octobre dernier, que Mme Assata Sangaré mère de 04 enfants a été tuée à coups de poignard et de pioches, vers 04 heures TU, dans un campement d’habitation dans les mines d’or de Missiman à 15Km de Mandiana-centre.


Le présumé auteur du crime est Sidiki Yama Cissé (30 ans), né à Sokourala (Macenta), après avoir commis cet acte il s’est enfui avec son ami et complice en direction du Liberia voisin.


Avant de traverser la frontière sa photo, envoyée par la Police de Mandiana, circulait un peu partout, appuyée par les émissions de la Radio Télévision Guinéenne (RTG). Grâce à la bonne volonté des patriotes guinéens résidents à Vonjama dans le Loffa Country Liberia, Sidiki et son complice ont été mis aux arrêts par la Police libérienne, qui les a extradés à la Police de la préfecture de Macenta (Guinée).


Saisie de la situation les autorités de Mandiana ont dépêché une mission commandée par la Police pour les ramener à Kankan. Selon le commandant Kabiné Doumbouya, commissaire central de Police de Mandiana, qui a dirigé la mission de transfert des présumés , «c’est après avoir commis l’acte vers 04h le matin, que Sidiki Yama Cissé est venu réveiller son ami pour lui dire qu’il a tué sa compagne et que le mieux serait de s’enfuir avant le petit matin, sinon au réveil la population de Missiman risque de les brûler. Ils ont ainsi quitté Missiman à moto jusqu’à Vonjama au Liberia où ils ont été arrêtés le 18 octobre 2017».


Il a ajouté : «Ce coup de filet est la preuve de la bonne collaboration entre les services de sécurité guinéennes et ceux des autres pays.


AGP